Château CROZE de PYSCAHORS Château CROZE de PYS

Château CROZE de PYS 

(CAHORS)
François Drougard
Scea des Domaines Roche
46700 Viré-sur-Lot
Téléphone :05 65 21 30 13 
Email : chateau-croze-de-pys@wanadoo.fr 
Site : www.chateaucrozedepys.com 

“En 1773, Joseph Roche cultivait des vignes d'Auxerrois à Saint Médard Catus lieu-dit “Causse de Cahors”. C'était l'âge d'or du Cahors, le vignoble atteignait 4000 ha. Le Lot, qui était navigable à cette époque, permettait aux gabares de transporter les fûts jusqu'à Bordeaux d'où ils partaient pour l'Angleterre. En 1877, Auguste Roche vit toutes ses vignes complètement détruites par le Phylloxéra. Pour beaucoup de vignerons, ce fut l'exode mais il décida de rester. Son fils Emest, marié à une fille de vigneron de Crayssac, décida de replanter de l'Auxerrois greffé sur un porte greffe américain résistant aux parasites, mais un malheur n'arrivant jamais seul, en 1956 les grandes gelées prirent le relais et détruisirent à leur tour de nombreuses parcelles. René ne se découragea pas et décida de reprendre en 1966 un vignoble abandonné situé sur la commune de Viré-sur-Lot : le Château Croze de Pys. Il va replanter AuxerroisMerlot et Tannat. Sur ce terrain constitué d'une épaisse couche de gravier et de sable, l'Auxerrois va très vite exprimer le meilleur de lui-même. Œnologue de Bordeaux et après avoir dirigé pendant plusieurs années une entreprise vinicole, Jean décide en 1987 de poursuivre l'action de ses ancêtres et de développer le domaine.” 
Le vignoble, depuis janvier 2002, s'est engagé dans une démarche de certification dans le cadre du Référentiel QUALENVI (QUALité, ENvironnement, Vigneron, Indépendant). 
“Le terroir se caractérise par une association d'alluvions anciennes et modernes : les alluvions anciennes de la vallée ont été arrachées par le Lot au socle primaire du massif central; elles sont faites de galets de quartz et de sable ferrugineux mêlés d'argile mais surtout de silice, dont on sait l'influence sur la finesse du vin. Elles sont souvent recouvertes d'éboulis du Causse et sont accumulées en monticules qui forment des terrasses et des coteaux allongés, toujours bien drainants et le plus souvent exposés au sud. Les alluvions modernes plus près de la rivière restent très favorables à la vigne, car le limon de surface recouvre une épaisse couche de graviers et de sable.”
François Drougard nous indique qu'il met en vente cette année, les rouges 2014, les rosés et blancs 2016.
“Le millésime 2016, précise-t-il, est magnifique, équivalent aux 2010 et 2011, avec une intensité de fruits rarement atteinte, une belle couleur ; et ce qui ne gâche rien, un volume cohérent. Il y a deux nouvelles cuvées en 2016, l'une produite sur la parcelle de la Brande, en Tannat, la seconde sur le terroir Haut Pellissien, proche de Luzech. Rachat également du Domaine de Camp d'Auriol.”
Dense et typé, ce Cahors cuvée Révélation 2011, pur Malbecraisins issus de sélection parcellaire dont le rendement est limité à 35 hl/ha, vendange égrappée, vinification en cuves Inox thermorégulées, 12 mois en fûts de chêne neufs, est un vin avec une structure dense, très équilibré, au nezcomplexe où prédominent le cassis et le cuir, aux tanins bien fondus, ample et franccharnu, tout en bouche. 
Le Cahors Prestige 2014 de couleur profonde, a des tanins riches et savoureux à la fois, gras, avec des senteurs de fruits cuits, et se marie avec des palombes confites au fumet ou un tajine de bœuf aux pois chiches. Le Cahors Tradition est un vin corsé et fin à la fois, avec des notes intenses de fruitssurmûris, de très bonne bouche.
Goûtez leur nouvelle cuvée L’Ephémère rouge, à base de 100% Merlot, “ce vin est le résultat du travail effectué sur 1/2 ha sur un seul cépage défini qui changera chaque année (d'où son nom), ainsi le vin ne sera jamais le même…”